Technologie VWorldTerrain


VWorldTerrain est une technologie de rendu de terrain en 3D temps réel, basée sur un procédé original de calcul procédural.

Cette technologie est le fruit de dix années de développement et a trouvé des applications dans des secteurs variés, tels que le Jeu Vidéo et le Multimédia, la Recherche industrielle, le secteur Aéronautique, Spatial, Défense et l'Aménagement du Territoire.

La technologie VWorldTerrain repose sur un principe de création dynamique de données en temps réel, contrairement aux techniques traditionnelles, qui permettent d’afficher un environnement 3D à partir d’éléments préalablement modélisés.

Ce procédé nous permet de
générer des paysages de taille infinie
(ex: la Terre à l’échelle 1) :

avec une précision de l’ordre du centimètre

La technologie VWorldTerrain utilise pour cela différentes bases de données satellite :

- MNT (Modèle Numérique de Terrain), pour définir une topographie réaliste des lieux (altitude).
- Imagerie satellite, pour la colorimétrie.
- Informations sur la nature du sol et la végétation, afin de recréer les différentes ambiances (désert, forêt tropicale...)
en 3 dimensions.




Nous offrons donc un rendu très réaliste, qu’il s’agisse de reproduire des paysages réels ou de créer un monde imaginaire.





Enfin, d’autres données (existantes ou créées pour le besoin), telles que couverture nuageuse, précipitations, température, force et direction des vents, permettent d’accroître le réalisme et d’afficher une météo complètement dynamique (vent, neige, pluie, brume, tempête de sable…).

C’est donc après lecture et interprétation en temps réel de toutes ces bases de données que le moteur va recréer un environnement en trois dimensions.
VWorldTerrain utilise, à cet effet, diverses fonctions procédurales, adaptées au type de rendu désiré. Il existe donc des fonctions dédiées à la génération de montagnes, de plaines, de lacs, etc…

Ces mêmes fonctions permettent de générer des paysages d’une extrême finesse, car le moteur ne se contente pas d’exploiter les informations contenues dans les bases de données mais il extrapole également les données manquantes pour obtenir un niveau de détail spectaculaire ; enfin il adapte le rendu en fonction de la profondeur de champ, respectant ainsi les contraintes de calcul de l’ordinateur.

L’implantation d’éléments architecturaux dans l’environnement généré par le moteur obéit aux mêmes règles, afin d’adapter le niveau de détail en fonction de la distance à laquelle est placé l’observateur. Il est donc possible d’afficher
une ville complète, vue de loin :

ainsi que tous les détails
architecturaux d’un bâtiment,
au premier plan :

Il existe une fonction pour adapter tout type d’éléments, architecturaux ou non, au relief du terrain, afin d’obtenir une intégration parfaite.